M. Myrddyn



J´ai commencé à peindre des aquarelles en 2001, sur les conseils de mon oncle qui est, lui même, artiste-peintre et sculpteur.

Le travail a été laborieux, soirée après soirée, je m´échinais à sortir quelque chose des pinceaux et des couleurs que j´avais à ma disposition.

N´ayant pas le temps de suivre des cours, c´est en parfait autodidacte que je me suis formé en lisant beaucoup et en visionnant des cassettes d´Alwyn Crawshaw et de Roland Palmaerts.

Si, au début, j´ai été obligé de peindre du figuratif pour apprendre les techniques, je savais déjà que je voulais évoluer vers une certaine forme d´abstraction.

A l´heure actuelle, mes aquarelles se situent souvent à la limite de l´abstrait et du figuratif.

L´idée qui me guide tout au long de ma démarche est de parvenir avec un minimum de moyens à faire sentir et ressentir : on est sensible ou pas à cette démarche.

J´espère simplement que certaines de mes peintures apporteront à quelqu´un, quelque part, un peu de rêve, un peu de sérénité.

C´est dans le même esprit que j´écris des poèmes : je pense qu´un monde sans poésie, sans tendresse, sans amour, en résumé, un monde sans humanité, ne peut pas exister.